Tarte aux mirabelles

Print Friendly, PDF & Email

Un soir, Isa rentre du boulot avec un petit panier rempli de mirabelles à provenance du jardin de son père. De bien belles mirabelles, à point mais fermes, sucrées, délicieuses. Qu’en faire ? Une tarte, bien sûr !

Pour une fois, je vais faire cette tarte « au pif ».

Préparation (préparation + cuisson) : à voir
Niveau de difficulté : Facile
Coût : Faible

Une pâte brisée (achetée ou faite maison)
50 gr de beurre (environ)
2 œufs
1 sachet de sucre vanillé
Un peu de farine (ou de la maïzena)
Un peu de lait
Un peu de sucre
Un trait d’eau-de-vie de mirabelle

La méthode du Léon

Après les avoir rincées à l’eau douce, on commence par couper les mirabelles en deux, ce qui permet d’en retirer le noyau. C’est l’étape la plus longue mais pas forcément la plus désagréable, car il y a forcément des demi-mirabelles qui tombent dans la bouche.

On étale la pâte dans le moule (beurré, huilé ou recouvert d’un papier sulfurisé), on pique le fond avec une fourchette et l’on dispose les mirabelles sur ce bel ensemble.

Nota : On peut faire dorer les mirabelles dans du beurre, dans une casserole à feu vif mais sans les transformer, juste dorer.

Dans une casserole, on fait fondre un morceau de beurre avec du sucre, un peu de farine, le contenu du sachet de sucre vanillé, les œufs et l’eau-de-vie de mirabelle (ou un autre alcool que vous avez sous la main), le tout mouillé avec le lait. Le tout est battu pour obtenir une préparation homogène. On verse le tout sur les mirabelles que l’on saupoudre de sucre (de canne si vous en avez).

Arrive l’étape de la cuisson au four à 210°C pendant environ une demi-heure enfin, jusqu’à ce que la tarte prenne une belle couleur, à surveiller donc.

On déguste cette tarte tiède en dessert, pour le « quatreheures », c’est délicieux !