Avril 2019 – quelques jours de congés

Comme nous le disons souvent « On habite en vacances » : 100 km plus loin dans la vallée et nous voila dépaysés. Pas besoin d’aller bien loin 🙂

La haute-Maurienne est fabuleuse, c’est vraiment TRÈS joli.  On discutait ce midi avec un couple de notre connaissance (que nous avons rencontré par hasard, le monde étant tout p’tit) : Ils habitent à Val Cenis, ils vont manger à Bonneval et ont l’impression d’être en vacances ! alors pour nous c’est  puissance 5 🙂

Nous arrivons hier sur Val Cenis et prenons le col de la Madeleine (celui de haute-Maurienne) pour aller vers Bessans, et là j’ai mon petit coin : j’ai déjà aperçu des Gypaètes par là. Donc on se met en veille et le miracle se produit 🙂

Je le vois se poser :

ramasser quelque chose par terre

Repartir avec

 

Je le vois aussi jeter ce qu’il avait dans le bec sur des rochers, ensuite je l’ai perdu ! mais quels instants magiques !

Ce matin le temps annoncé n’est pas très bon, il va neiger.

Photos prises à Bonneval sur Arc :

Mais quelques éclaircies nous permettent d’assister à la sortie de marmottes, je suis épatée, il ne fait que 3 degrés dehors !

En cette fin d’après-midi, le temps prévu est bien arrivé : il neige comme prévu :). Un petit air de Nöel en avril 😉

 

 

 

 

 

 

Des sudistes en vacances

Hier samedi, avec Gérard, nous décidons de tester le train pour l’Italie (2,7 € depuis Modane). On arrive à Modane avec un peu d’avance, je démarre machinalement FB, et je vois une drôle de photo, je dis à Gérard : « tiens, c’est marrant, je ne me souviens plus quand cette photo à été prise »

et puis ensuite :

et je vois aussi :

JE PERCUTE QU’ILS SONT A LA MAISON ! ! !

C’TE SURPRISE ! ! !  🙂 🙂 🙂 🙂 🙂

On a fait demi-tour rapidos, pendant ce temps Monsieur s’amuse :

🙂 🙂 🙂

3/4 heures plus tard :

C’est trop bon de vous voir 🙂 🙂

On a mangé la galette après les diots crozets

Après une bonne nuit de repos c’est la surprise du matin, laquelle n’etait pas prévue :

Que faire ? rester ? c’est plus sérieux quand on a des « pneus de Montpellier »

🙂

 

 

 

 

Conclusion

On trimballe une quantité de trucs impressionnante :

et souvent inutile…….

Le Duster s’est bien tenu et la bonne surprise a été une consommation de 7,90 litres malgré la remorque (contre 11 bons gros litres pour le vieux katkat)

Le cantal, La Lozère, le lac de Salagou, les gorges du Tarn, de l’Hérault, de la Jonte, du Tarnon….. Que du bonheur !

Les Hébergements :

A Naussac : Les terrasses du Lac. Chouette emplacement, avec vue sur le lac. Le petit chalet en bois était bien vieillot par rapport à ce qui est montré sur le site internet. Les sanitaires communes avec les autres chalets (mais propres).

 

A Florac : Camping le pont du Tarn. On y était tellement bien qu’on y est retourné. Très chouette bungalow, super localisation. Accueil sympa. Tout pour plaire.

 

Lac de Salagou : Camping club Lac du Salagou (4* ?) . On avait choisi un 4 étoiles pour être tranquilles…. Les Sanitaires étaient plus que limite. A tel point qu’on avait prévu de camper et qu’au bout d’une nuit, on a déménagé vers un bungalow. D’autre part, compte tenu de la localisation, beaucoup de locaux viennent en week-end. Du bruit, de la musique forte. Bref l’ambiance des bords de mer que l’on aime pas. Je m’aperçois que je n’ai même pas pris de photos, c’est dire…..

Pour conclure, très chouettes vacances, avec de supers paysages, un temps de rêve, pas une goutte d’eau, presque trop chaud (surtout à Salagou).

On repart quand ?

 

 

 

 

 

 

 

Dernier jour

Crest – Argentine. Le Garmin nous fait une farce pour ce dernier jour, alors que nous avons pointé sur Chabeuil pour sortir de Crest, il nous emmène sur une route minuscule du Vercors, qui nous fera passer par le col Jérôme Cavalli.

Totale découverte du pays de Gervanne que nous ne connaissions pas, c’était superbe (mais long) !

Bien arrivés sous 29 degrés. Un heure plus tard, il pleut et la température tombe à 18 🙂 alors que nous n’avons pas eu une goutte de pluie de ces deux semaines !

Fini les vacances…..

 

 

Chez Pat et Yop

Nous avons quitté Florac sous un grand soleil, et suivi le Tarnon vers l’Est. (superbe route)

Direction Crest (prononcer craie), nouveau lieu de vie de Pââât qui, du coup,  redevient du sud. (Pââât du Sud), et Mam’zelle Yop, ni n’est plus m’zelle puisqu’entre temps ils ont convolé en justes noces.

Tout change.

TOUT CHANGE.

Pââât est passé d’agent commercial FREE, NOKIA, NESPRESSO à un statut de retraité ! ! ! Incroyable….

ça c’était avant :

 

et cerise sur le gâteau….. Ces deux là ont adopté un chien nommé Ruckus !

Ça c’est dorénavant :

J’en perds mon latin.

🙂

 

 

 

 

 

Mont Aigoual

Après avoir fait les frileux ce matin pour cause de brouillard, nous sommes partis direction le Mont Aigoual.

La route est superbe, nous nous sommes séparés pour quelques km, Gérard voulant tester les gorges de Tapoul, noté route difficile et dangereuse, et moi, perso, j’ai fait mapoul mouillée 🙂

Grand Beau sur le Mont Aigoual, pas de vent, on était en t-shirt la haut !

vue panoramique depuis le Mont Aigoual, par temps clair, on voit le Mont Blanc, le Mont Cenis, et la mer ! (Ce n’etait pas le cas aujourd’hui, c’était brumeux)

Sur le retour, j’avais repéré un joli petit pont méritant arrêt photo, sur le Tarnon.

Avec les baigneuses !

Demain, on se rapproche de la maison…..

 

 

Retour sur Florac

Nous avons quitté Salagou pour revenir sur Florac. On y était bien, le coin est super joli.  C’est assez surprenant, on a l’impression qu’en quelques jours, l’automne a commencé à s’installer, les couleurs ont changé.

Une fois installés à Florac (même camping, même bungalow), nous sommes re-montés aux bondons. C’est juste au dessus, nous y avions été de nuit, et le paysage est grandiose. Nous avons profité du coucher du soleil, tout en s’imprégnant de ces grands espaces magnifiques.

Je crois que nous avons craqué tous les deux pour la Lozère, c’est vraiment joli, c’est tranquille. Ça tourne et il y a du relief, tout en laissant facilement la possibilité de voir « loin » sans avoir à monter sur des grands cols.

Coucher de soleil sur le Cham*** des bondons.

 

ps : un Truc*** surnuméraire se cache dans une des photos, l’avez vous trouvé ? 🙂

 

***  voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cham_des_Bondons

 

 

 

 

 

Gorges de l’Hérault

Nous étions partis pour une petite balade de 60 km le matin. Nous en avons fait 170 :). Celle qui avait préparé le road-book a du se fourvoyer quelque-part 😉

Mais c’était très joli :). J’avoue que cela donne envie d’aller louer un Kayak chez un des multiples loueurs du bord de la route, charmante, la route.

Retour sur Salagou via le barrage, et une nouvelle vue du Lac.

Et comme toute journée qui se termine bien, le coucher de soleil sur la plage 😉

 

 

Lac de Salagou

Après avoir déménagé le campement

Thierry et Colette nous font découvrir les environs par de petites routes superbes.

Nous allons de surprise en surprise dans ces paysages surprenants et magnifiques !

Autour du Lac, les gens déclarent leur passion en écrivant avec des petits cailloux blancs sur les pentes rouges.

Nous laisserons nous aussi un message pour l’éternité 😉

 

 

Nous continuons à profiter des fabuleuses couleurs de la région :

Envie de sortir l’appareil photo tous les 50 mètres 🙂