Des jours qui changent la tête

C’est pas vraiment des vacances, mais vu qu’on habite en vacances…..

Gérard devait** se faire une semaine de katkat avec des copains, dont une grosse partie en autonomie totale pendant que je pousse les wagons (mais les vraies vacances approchent).

Week-end du 15 aout, je suis invitée à faire les deux premières nuits et la première journée avec eux. Pour ensuite rentrer bosser. Le planning est juste un peu chamboulé** je ne fais que la première nuit et la première journée avec mon petit Duster 🙂

Petit Duster que je me fais un malin plaisir de coller entre les gros Toys 🙂

Je n’ai pas la cibi comme eux, mais j’ai un talkie walkie, ce qui me permet d’échanger et de me sentir moins seule 🙂

Commençons par le camping (première nuit) ou Yves inaugure sa tente deux secondes. (deux secondes pour déplier, 20 minutes pour replier) MDR

Un sketch 🙂 , ils seront sauvés par un autre campeur venu à la rescousse 🙂

Parlons maintenant de la tente à caca. Bin oui, autonomie totale = caca dans la nature. Mais bon, c’est sans parler de certain dont la souplesse légendaire avoisine celle d’un passe lacet. Donc, çà y’est on a une tente à caca. MDR

avec un siège et tout et tout. Tu mets ton « produit » dans un sac plastique, même qu’après tu ne sais pas ou le mettre, le sac, cause que çà renifle un max.

Tiens, rien qu’en l’écrivant j’en pleure encore 🙂 🙂 🙂

Pi la tente à caca, elle se plie « second » aussi ! alors c ‘est reparti pour une séance de pliage !  🙂 🙂 🙂

Bref, on était pas encore partis que j’avais déjà bien rigolé 🙂

Revenons à notre petit Duster que je claque parmi les « gros ».

Nous voila partis et là c’est splendide, on prend des chemins, ou l’on m’a assurée que je pourrais passer. Oui bien sur le Duster se comporte super bien,  je suis passée par des endroits ou il y a  quelques temps, même en passagère j’aurais trop eu peur. Effet de groupe  j’arrive à suivre . trop contente !

Cormet d’Arêches ! je ne connaissais pas. Sublime.

Je n’étais pas trop fière pour mes pneus, mais ça l’a fait !

Midi, les gros montent sur un talus et on m’indique une place en bas ou je peux me garer. Meuh non, le petit Duster revendique sa place près des nouvelles copines ! (s’en suivra une belle figure qui me fait encore marrer aussi) (et la Tête à Léon quand il a compris que j’avais bien l’intention de monter le talus…. grandiose…..)

Après un pic nique sur l’herbe on reprend « la route », c’est sacrément joli !

Nous montons au Petit Saint Bernard par les chemins. (si on m’avait dit qu’un jour je ferais çà)….

J’ai même le plaisir de passer un petit gué !

Puis on reprend la grande route via l’Iseran (je passe le volant à Yves, j’ai mal partout….)

Une circulation hallucinante (we du 15 aout) et on termine au Mont Cenis, toujours aussi magique, ou la deuxième nuit est prévue, en pleine nature 🙂

Perso, je prends la route du retour**. snif, mais j’ai passé une super journée !!!

**une sombre histoire de grosse fuite d’eau nous a conduit à réviser nos plans. 🙁

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.