Auteur : isawood

Septembre 2019 – Mont Cenis

Le Mont Cenis est beau à toutes les saisons, mais l’automne sublime les couleurs…. Que la montagne est belle ! ;). De plus nous avons eu la chance de croiser le démontagnage des bergers italiens. C’est pour eux une fête, les vaches sont décorées, avec les plus belles cloches, des rubans. Devant les vaches, un…

Rapaces

 

Galibier – Vautour Fauve

 

14206090_1243839295649945_4384025337860239302_o

 

14241458_1243839328983275_7408454031395748142_o

 

 

Glandon – Cyrcaète Jean le Blanc

 

 

 

Mont Cenis – Aigle

 

 

Septembre 2019 – Circaète Jean le Blanc au Glandon

Hongrie – Couchers de soleil

Dans les Alpes, nous n’avons pas ces jolis couchers de soleil, à cause des montagnes…. Alors quand j’en ai l’occasion, je shoote 😉

Premiers essais sous Sequator

Jusqu’à présent, je travaillais en one shot, et je ne voulais pas « empiler » les photos. Ce matin je me suis laissée aller à une tentative avec le logiciel Sequator. Je ne maitrise pas tout, mais cela semble prometteur 🙂 Sequator, encore Essai d’empilement sous DeepSkyStaker

Juin/Juillet 2019 : Orages sur Argentine

Jour 1 : Cà a commencé par des nuages d’apocalypse 😉 Puis enchainé sur des orages bien violents Jour 2 : Je suis obligée de ranger le matériel rapidement, c’est trop violent. En effet nous essuyons une belle tempête ! Jour 3, de nouveau des beaux orages en début de nuit :

Ciels en Basse Maurienne (et Savoie)

La chance « d’habiter en vacances » qui fait que l’on a juste à jeter un œil par la fenêtre pour avoir de jolis spectacles gratuits de dame nature 😉

Combe de Savoie

Mars 2018

WE de Pacques 2019
Juin 2019, juste avant l’orage 🙂

Petites bêtes

Une charpentière amoureuse de notre parasol 😉
Monsieur le criquet 🙂

Voie lactée sur Argentine

Le ciel trop joli, malgré la pollution lumineuse, je ressors le matériel pour attraper un peu de voie lactée 🙂

Vautours au Mont Lozère

Mont Lozère, au loin nous apercevons des rapaces en grand nombre, nous nous rapprochons. C’est une colonie de vautours fauves qui nous a fait le spectacle pendant un long moment !

Le lendemain, nous visiterons la maison des vautours dans la vallée de la Jonte, mais nous ne les verrons plus de si près !

 

 

Septembre 2018 – Voie Lactée

 

Un anniversaire de mariage arrosé de deux (2) verres de blanc moelleux.

Les bouffées de chaleur déclenchées par l’alcool dont je n’ai décidément pas l’habitude.

La sortie sur la terrasse pour faire baisser la température.

Et un joli ciel clair, ou je m’aperçois que la voie lactée est bien visible, et très bien placée à cette époque.

S’en suivent quelques clichés, la voie lactée a pour point de départ l’église d’Argentine ! 🙂

 

 

Aout 2018 -Light painting

J’attendais l’orage (qui n’a rien donné) alors avec Thomas nous avons joué au ligth painting 🙂

C’était une première, à refaire !

 

 

 

 

 

 

Aout 2018 – Voie lactée

Depuis le grand Montgilbert, pour essayer d’échapper à la pollution lumineuse.

 

 

 

La première constellation à se montrer a été la grande ourse

Juillet 2018, Eclipse de Lune

27 juillet, j’attends l’éclipse de lune avec impatience depuis quelques temps. Heure H – 3 heures, il fait un super temps, le ciel est clair, je dis à Gérard « C’est top, pour une fois qu’on a les conditions réunies ».

Et bien non. H – 2 heures, un voile blanc laiteux a commencé à s’installer, avec malgré tout quelques trouées, nous sommes donc montés sur la route du Cucheron, pour avoir une meilleure visibilité sur le phénomène.

Vers 23 heures, le ciel est devenu légèrement rouge quand la lune commençait à passer au dessus de la montagne :

 

 

A partir de ce moment, cela a été très rapide.

  

 

 

 

La couleur était sublime :

 

Et, très vite, le bel astre est passé derrière un banc de nuages. Me laissant frustrée 🙁

 

Pour le fun  :  « il se passe de drôles de phénomènes en Maurienne » 😉

 

 

 

Juillet 2018 – Voie Lactée

J’en rêvais depuis un moment, un joli ciel clair, une température pas (trop) froide.

Et nous voici à 2000 mètres d’altitude, pour essayer de fuir la pollution lumineuse (pas facile) pour faire des essais de prise de vue de la voie lactée.

 

Nikon D7200 et Sigma 10-20 mn HSM

Iso 8000, F3.5, Pose de 25 secondes à 20 mm

 

Iso 2000, F3.5, pose de 25 secondes à 20 mm

Iso 2000, F3,5, pose de 25 secondes à 20 mm

Col du Glandon, Iso 2000, F3.5, pose de 25 secondes à  14 mm.

Juillet 2018 – Feu d’artifice à Saint Sorlin d’Arves

 

Les feux d’artifice c’est pas souvent, alors hier soir, nous avons été nous peler vers la Croix de fer, pour saisir le feu de Saint Sorlin d’Arves.

Nous étions un peu trop loin, mais quelque part, c’était sympa à voir, avec les Aiguilles d’Arves en fond.

Panorama depuis la Croix de fer :

 

 

 

 

 

 

 

 

Une invitée sur le blog : Parc des Oiseaux par Eva (10 ans)

Eva, 10 ans, et ses premiers pas de photographe à qui Tata (moi) a prêté un Nikon 3200 équipé d’un objectif 18-140 pour la visite du parc des Oiseaux.

Pour une première; c’est pas mal, mais il va juste falloir apprendre à tenir l’appareil droit 🙂

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Juillet 2018 – Parc des Oiseaux

Le Parc des Oiseaux, à Villars les Dombes, me laisse comme toujours un sentiment mitigé.

D’un coté la possibilité d’approcher de près de beaux oiseaux, de l’autre, certains sont en cage et j’aime pas.

Toutefois, un superbe parc, avec un spectacle bluffant, une chouette sortie pour mes petites nièces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des les environs du Parc, beaucoup de cigognes en liberté, qui nichent la-bas. Ces oiseaux fins et élégants sont un beau sujet de photographie 🙂

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

Dans la volière des Loris, on peut nourrir les oiseaux, avec des petits gobelets remplis de Nectar. Contact direct avec ces jolis oiseaux au plumage coloré, qui n’hésitent pas à se poser sur nous.

 

 

 

 

Le Spectacle qui a lieu une fois par jour, est impressionnant, on se fait frôler par des oiseaux de grande envergure, j’adore !

Marabout en vol :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Martins pêcheurs :

 

 

 

L’ atterrissage du Pélican : il sort les volets

 

Volets sortis à fond, il se pose ! 🙂

 

 

 

 

 

Julie, une des stars du spectacle, était a priori boudeuse ce jour :

Juin 2018 – Col de l’Echelle – Vallée étroite

Le Col de l’Echelle, à 1762 mètres, est un col  qui relie la vallée de la Clarée (Névache) à la vallée étroite et à l’Italie (Bardonnechia). Il a fait plusieurs fois les gros titres l’hiver dernier, car il est un point de passage des migrants entre l’Italie et la France. C’est un petit col magnifique, en  pleine nature, fleuri, avec beaucoup de papillons.

Très peu fréquenté à cette époque, un col qui donne envie de s’y poser et de ne plus en partir !

 

 

 

 

 

 

La vallée étroite est une vallée franco-italienne, dont la partie amont a été rattachée à la France en 1947. Elle mène au mont Thabor.

 

 

Le Thabor (3178 m)  à gauche, et le Séru (2888 m).